Bac 2024, examen, annales, sujets, corrigés

Le site pour réviser la grammaire et se préparer à la question à l'oral : les propositions, la négation, l'interrogation

Le 01/05/2024 1

Dans L'actualité du bac 2024. Dates de l'examen, corrigés bac, résultats

Organiser les révisions

 

Blob 11

 

 

Les attendus de la question de grammaire au baccalauréat


Elle porte sur l'une des trois entrées de grammaire du programme de première : 

⦁    Les subordonnées conjonctives utilisées en fonction de compléments circonstanciels 
⦁    L'interrogation 
⦁    La négation 
 

Blob 10

Première partie de l'oral 

L'entretien

Les rappels de cours 

A - les propositions subordonnées 

⦁    Une phrase complexe comporte au moins deux verbes conjugués (contrairement à la phrase simple composé d'un seul verbe). 
⦁    Une proposition supose une autre proposition à laquelle elle se rattache, la principale. 
⦁    La subordination implique la présence d'un subordonnant (conjonction ou pronom relatif). Attention, il n'y a pas de subordonnant dans une proposition surbordonnée infinitive :  exemple, j'entends un enfant crier ou encore dans une proposition subordonnée participiale, par exemple, le cours termné, les élèves se parlent. 


On distingue différentes propositions : 

⦁    Les propositions juxtaposées. Elles sont séparées par des virgules ou des points-virgules. 
⦁    Les propositions coordonnées reliées par une conjonction de coordination, mais ou, et.... 

Les propositions subordonnées à la proposition principale 

⦁    Les subordonnées relatives introduites par un pronom relatif, qui, que, quoi, dont, où, lequel... 
⦁    Les subordonnées interrogatives indirectes en général introduites par un déterminant, un adverbe (comment, si, qui etc)


Les subordonnées conjonctives complétives dont les subordonnées circonstancielles font partie :

⦁    La subordonnée circonstancielle de temps, d'antériorité, de simultanéïté ou de postériorité. 
⦁    La subordonnée circonstancielle de conséquence
⦁    La subordonnée circonstancielle de cause
⦁    La subordonnée circonstancielle de concession
⦁    La subordonnée circonstancielle de but
⦁    La subordonnée circonstancielle de condition. 

 

Grammaire ponge


Grammaire helene dorion


 

Grammaire 1Grammaire 2

Grammaire rimbaud

L'interrogation 

A l'oral du bac de français, deux points doivent attirer votre attention. 

L'interrogation directe et indirecte 

Vous devez savoir distinguer l'interrogation directe (qui se termine par un point d'interrogation et suppose l'inversion du sujet et du verbe) de l'interrogation indirecte toujours proposition subordonnée introduite par des verbes interrogatifs comme "se demander", "chercher à comprendre"... L'interrogation indirecte se termine par un simple point et ne suppose pas l'inversion du sujet. 

Vous devez savoir identifier la portée de l'interrogation. 
Les interrogations partielles et totales 

L'interrogation totale porte sur l'ensemble de la phrase, on peut y répondre par oui ou par non. 
L'interrogation partielle ne porte que sur un des constituants de la phrase, on ne peut pas y répondre par oui ou par non. Il est nécessaire d'analyser la nature du mot interrogatif puis sa fonction grammaticale. 
Il peut s'agir d'un pronom interrogatif (qui, que, quoi...), d'un adverbe interrogatif (quand, où, comment...) ou d'un adjectif interrogatif (quels, quelles, quel, quelle...).

 La négation 

Une phrase négative est une phrase qui nie un énoncé affirmatif. 
La négation peut-être lexicale ou syntaxique 

La négation syntaxique 

Le plus souvent formée avec un adverbe négatif "ne" et 

⦁    un pronom : personne, rien, nul, par exemple dans "La vie est là" de Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute,  H2. "Ce n'est rien". 
⦁    Un adverbe : jamais, point, nullement, pas, guère. On peut citer de la même scène de Nathalie Sarraute, H2. "Ce n'est pas ça...". 
⦁    Un déterminant : nul, aucun 

Lorsque plusieurs éléments sont niés, il faut employer la conjonction de coordination "ni". 

La portée de la négation 

Elle est totale si elle porte sur la totalité de la phrase et nie l'intégralité des propos. 
Partielle, la négation porte sur une partie de la phrase. 
Elle peut-être restrictive si elle est formée par "ne...que". 

La négation lexicale 

Elle repose sur un antonyme ou encore un préfixe à valeur négative - des, -im, -in etc 

Exemples : 
⦁    Cette phrase est dépourvue de sens
⦁    C'est l'infini. 
 

Organiser les révisions bac

Site 8

Bac 2024 3

Ebooks pour le bac de français 

Un cours, une fiche, un ebook 

Questions / Réponses

Aucune question. Soyez le premier à poser une question.
Anti-spam
 
  • 7 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Gill

    1 Gill Le 07/05/2024

    Merci pour le rappel des cours de grammaire

Ajouter un commentaire

Anti-spam