Ajouter un sous titre

Pour un oui ou pour un non, Nathalie Sarraute, "Théâtre et dispute", oeuvre, parcours, mises en scène, commentaires en ebook

Le 04/04/2024 0

Dans Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle.

Oeuvre, parcours, commentaires

Sarraute 2

Objet d’étude : le théâtre du XVIIe au XXIe siècle

Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute

 Parcours : « Théâtre et dispute »

 

La liste des œuvres et des parcours inscrits au programme de première pour l’année scolaire 2024‑2025 et pour les épreuves anticipées de la session 2026 du baccalauréat est la suivante :

Classe de première de la voie générale et de la voie technologique

Objet d’étude pour lequel les œuvres sont renouvelées

Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle

Pierre Corneille, Le Menteur / parcours : mensonge et comédie.

Alfred de Musset, On ne badine pas avec l’amour / parcours : les jeux du cœur et de la parole.

Nathalie Sarraute, Pour un oui ou pour un non / parcours : théâtre et dispute.

 

Liens avec le programme

« Entre les bornes fixées pour chaque objet d’étude, le programme national, renouvelé par quart tous les ans, définit trois œuvres

  • - parmi lesquelles le professeur en choisit une
  • - et un parcours associé couvrant une période au sein de laquelle elle s’inscrit et correspondant à un contexte littéraire, esthétique et culturel.

L’étude des œuvres et des parcours associés ne saurait donc être orientée a priori : elle est librement menée par le professeur. L’étude de l’œuvre et celle du parcours sont étroitement liées et doivent s’éclairer mutuellement :

si l’interprétation d’une œuvre suppose en effet un travail d’analyse interne alternant l’explication de certains passages et des vues plus synthétiques et transversales, elle requiert également, pour que les élèves puissent comprendre ses enjeux et sa valeur, que soient pris en compte, dans une étude externe, les principaux éléments du contexte à la fois historique, littéraire et artistique dans lequel elle s’est écrite. »

(programme de français de première des voies générale et technologique)

Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute et son parcours associé intitulé « Théâtre et dispute » sont inscrits au programme national des classes de première des voies générale et technologique pour l’objet d’étude « le théâtre du XVIIe au XXIe siècle » à compter de l’année scolaire 2024-2025.

Source Eduscol

Pour un oui ou pour un non

 

 

Qui est Nathalie Sarraute? 

Nathalie Sarraute  née le 18 juillet 1900 en Russie et morte en 1999 à Paris est une écrivaine et avocate, l'une des figures du Nouveau Roman.

Dès 1939,  Nathalie Sarraute fait publier Tropismes ce qui vaut à son auteur d'être considérée à l'instar d'Alain Robbe-Grillet, de Michel Butor et de Claude Simon  comme un écrivain du Nouveau Roman.

Influencée par Marcel Proust, James Joyce et Virginia Woolf, elle rejette les conventions traditionnelles du roman héritées du réalisme avec Balzac, Stendhal et du naturalisme avec Zola, Maupassant, pour analyser dans Tropismes les imperceptibles réactions physiques, spontanées que suscitent les règles sociales et langagières. 
"Mouvements indéfinissables qui glissent très rapidement aux limites de la conscience ; ils sont à l'origine de nos gestes, de nos paroles, des sentiments que nous manifestons, que nous croyons éprouver et qu'il est possible de définir". 

Pour un oui ou pour un non est une pièce de théâtre de Nathalie Sarraute, créée comme pièce radiophonique en décembre 1981, publiée en 1982 et représentée pour la première fois au théâtre en 1986.

C'est la pièce la plus jouée de Nathalie Sarraute, avec plus de 600 représentations professionnelles depuis sa création.

Comment résumer la pièce?

Écrite en 1981, Pour un oui ou pour un non est la sixième pièce de théâtre de Nathalie Sarraute. Œuvre d’abord radiophonique, elle met en scène un échange entre deux hommes, deux amis, appelés sobrement H1 et H2. Au cœur d’un dispositif scénique très dépouillé, ils tentent de mettre à nu et de comprendre le petit rien venu gripper leur longue amitié. De mots en mots, de tâtonnements en tâtonnements, et devant H3 et F venus figurer pour un moment le tribunal des gens de bon sens, leurs rancœurs affleurent, macèrent, cristallisent et se durcissent.

De la conversation à la sous-conversation 

Les personnages comme support du langage

Pour un oui ou pour un non met en scène quatre personnages, sans noms : H1, H2, H3, et F. H : signifiant homme, et F: signifiant femme. La pièce dévoile des entités indéfinies, pas d'identité, pas de personnalité.  Simple support du langage, les personnages se disputent sur une scène vide, épurée, au décor absent pour valoriser la parole dans une pièce dont l'intrigue ne porte que sur la parole. 

"C'est bien, ça"

Au cours d'une conversation entre deux amis, H1 et H2,  l'un complimente l'autre en prononçant les mots « C'est bien, ça ».

La conversation devient alors un débat, puis un conflit, en se développant autour de l'interprétation de cette formule, trois mots dérisoires, du ton sur lequel elle a été prononcée et de ses connotations plus ou moins implicites. La phrase anodine se charge de tropismes, d'interprétations, de jugements et met l'amitié des deux hommes en péril. 

Tout le drame de cette pièce tient en trois mots, une petite phrase bien banale chargée de connotations qui est au coeur de l'intrigue. Les phrases d'apparence anodine sont interprétées dans le but d'en extraire le sens caché de chaque mot, les malentendus les plus implicites, les silences les plus révélateurs. Ces sous-entendus à l'origine du duel verbal intensifient la violence du conflit. 

Une écriture fragmentée 

Une écriture liée à l'affectivité qui peine à définir

Des points de suspension (aposiopèses) pour accueilir les non-dits, mettre en avant les mots qui se perdent dans des phrases inachevées sont caractéristiques de la ponctuation de Nathalie Sarraute.

L'aposiopèse 

Définition : suspension du discours au moyen du signe de ponctuation 
 

Dans la petite phrase à l'origine du conflit, l'intervalle entre "c'est bien" et "ça"  est marqué par les points de suspension, il traduit un temps, un étirement, un allongement. 

⦁    H2. Soupire - Pas tout à fait ainsi... il y avait entre "C'est bien" et "ça" un intervalle plus grand : "C'est biiien.... ça". Un accent mis sur "bien".... un étirement : "biiien..." et un suspens avant que "ça" arrive... ce n'est pas sans importance... 

Tirets, deux points, points de suspension sont à l'image d'une écriture fragmentée enrichie par le fréquent recours à l'indéfini, "quelque chose", "rien", "on", pour traduire la fragmentation encore renforcée par le recours aux énumérations. 

Une mise en scène de l'incommunicabilité en épanorthoses, de nombreuses phrases juxtaposées sans connecteur logique, des interrogations, des négations, un langage parlé, l'efficacité de parole sarrautienne est remise en question.

 

Pour un oui ou pour un non / parcours bac
"Théâtre et dispute"

 

 
Sarraute 2

 

Problématiques possibles du parcours bac

⦁    En quoi le théâtre est-il le lieu par excellence de la dispute? 

⦁    En quoi la dispute occupe t'-elle une place privilégiée au théâtre? 

Théâtre 

Dans Pour un oui ou pour un non, Nathalie Sarraute propose un nouveau théâtre qui ne privilégie plus l'aspect visuel mais la parole. 

Contrairement à la tradition littéraire, le dialogue ne recherche pas la vraisemblance mais une mise en scène des tropismes.

Nathalie Sarraute propose une réflexion sur les pouvoirs du langage, une représentation des tropismes de son ouvrage fondateur du Nouveau Roman Tropismes en date de 1999. 
Les tropismes sont ainsi définis : "Ce sont des mouvements indéfinissables qui glissent très rapidement aux limites de notre conscience : ils sont à l'origine de nos gestes, de nos paroles, des sentiments que nous manifestons que nous croyons éprouver et qu'il est possible de définir". 

Dispute 
Dans l'antiquité, l'action d'une pièce "agôn" dans le théâtre grec signifie "la lutte", "le combat". Âgon  désigne le théâtre lui-même au sens d'un lieu privilégié de la dispute, de l'affrontement. 

  • Un théâtre de mise en situation de conflit
  • Un logodrame

"C'est un théâtre du langage. Il produit à lui seul l'action dramatique véritable, avec des péripéties, des retournements, du suspense, mais une progression qui n'est produite que par le langage".
La pièce de Nathalie Sarraute explore limites du langage par la représentation des tropismes, c'est un théâtre de mise en situation de conflit avec l'autre.

La scène, un espace approprié au conflit

 

La pièce de Nathalie Sarraute, Pour un oui ou pour un non suscite rapidement l'intérêt des metteurs en scène. 

Le théâtre est un spectacle, un jeu théâtral, une mise en scène. 
Une pièce de théâtre est écrite dans le but d'être représentée sur scène

Des mises en scène épurées pour valoriser la parole 

 

Pour aller plus loin dans l'étude de l'oeuvre et du parcours bac "théâtre et dispute"

 

 

Sommaire

Sessions 2025 et 2026 bacs général et technologique

   Le théâtre du XVIIe au XXe siècle : les œuvres renouvelées

 

*** Consultez l'analyse de la pièce Pour un oui ou pour un non en ebook 

 

Première partie

Pour un oui ou pour un non dans l'œuvre de Nathalie Sarraute

⦁    1 - Contexte biographique et littéraire

  •     Qui est Nathalie Sarraute?

    2 - Pour un oui ou pour un non

  •     Une pièce radiophonique, un théâtre de la parole
  •     Le titre - Fiche d'identité de la pièce
  •     «C'est bien ça» : trois mots à l'origine du drame
  •    Une pièce pour s'interroger sur la finalité de l'écriture
  •    Une pièce d'actualité

    3 – Les enjeux de l'écriture

  • . Une quête de l'indicible et de l'inénarrable
  •    Dissolution des personnages, un support du langage
  •    Le pouvoir signifiant de la ponctuation
  •    Une écriture fragmentée : les points de suspension
  •    L'aposiopèse
  •    Les deux points – Le tiret
  •    Le recours à l'indéfini
  • ⦁    Des objets difficiles à identifier. Une logique énonciative
  •    Mise en scène de l'incommunicabilité. L'épanorthose.
  •    Le dialogue sarrautien
  • ⦁    Une quête des tropismes et de la «sous-conversation»
  • ⦁    L'efficacité de la parole est remise en question
  •    Le tropisme devient moteur de l'action
  •    H1 et H2, le cliché du bonheur. Une «sous-conversation»
  •    Point méthode pour le commentaire
  • ⦁    Comment analyser la «sous-conversation»?


 Deuxième partie

 Pour un oui ou pour un non dans le parcours bac «Théâtre et dispute»
Dramaturgie // Scénographie

⦁    1-  Le parcours bac et les enjeux

  •    Problématiques du parcours

⦁    2-  Définition des notions

  •    «Théâtre et dispute»

⦁    3 - De la scène d'ouverture à la scène finale

  •    De l'adversité à la négation de l'altérité

⦁    4 - Le dialogue mis à l'épreuve sur scène

  •    Comment le conflit se traduit-il sur scène?
  •    La scène, un espace approprié au conflit
  •    Le théâtre est déjà une représentation
  •    L'acteur donne vie au texte sur scène, il le rend visible
  • ⦁    Variations scéniques autour de Pour un oui ou pour un non
  •    La mise en scène de Jacques Lassalle
  •    La mise en scène de Simone Benmussa
  •   La mise en scène de Philippe Carbonneaux

⦁    5 – Prolongements : le parcours associé

  • ⦁    «Théâtre et dispute» // Enjeux et thématiques
  •    La théâtralité de la dispute dans le théâtre classique

Troisième partie :
Vers l'écrit du bac
Pour un oui ou pour un non

  •   1 – S'entraîner à la dissertation. Sujet corrigé
  •    Juste la fin du monde, «Crise personnelle, crise familiale»
  •  2 – S'entraîner au commentaire
  •   Pour un oui ou pour un non, Sarraute «Théâtre et dispute»
  •    Commentaire - La scène d'ouverture, «C'est bien ça»
  •    Commentaire - «La vie est là»

Quatrième partie :
Vers l'oral du bac

  •    Comment gérer l'oral de français?
  • ⦁    1 - Comment réussir une étude linéaire?
  • ⦁    2 - Comment faire une bonne introduction
  •    Exemple corrigé
  • ⦁    3 - La lecture oralisée
  • ⦁    4 - La problématique de l'étude linéaire
  • ⦁    5 - Les attendus de la question de grammaire
  •    Les rappels de cours :
  • ⦁    A - Les propositions subordonnées
  • ⦁    B - L'interrogation
  • ⦁    C - La négation
  • ⦁    6 – Lecture cursive.
  •    «Art», Yasmina Reza

Cinquième partie :
Vers les révisions du bac
Approfondir la lecture de Pour un oui ou pour un non

 

Consulter l'échantillon de l'ebook de la pièce de Nathalie Sarraute 

 

Les commentaires de l'ebook sur Pour un oui ou pour un non 

 

 

Ajouter un sous titre

 

Troisième partie de l'ebook :
Vers l'écrit du bac
Pour un oui ou pour un non

  1 – S'entraîner à la dissertation. Sujet corrigé

 2 – S'entraîner au commentaire

  •   Pour un oui ou pour un non, Sarraute «Théâtre et dispute»
  •    Commentaire - La scène d'ouverture, «C'est bien ça»
  •    Commentaire - «La vie est là»

 

 

 

 

Commentaire de la scène d'ouverture 

*** Un commentaire est proposé dans l'analyse de la pièce de Nathalie Sarraute

I - Une scène d'ouverture peu informative

  • Un cadre spatio-temporel non défini
  • Un début in medias res révélateur d'une amitié menacée entre H1 et H2
  • Des personnages assimilés à des entités indéfinies malgré un début de caractérisation

II - Une intrigue en ouverture de la pièce

  • Une intrigue qui ne repose sur "rien"
  • "C'est bien... ça..." : un éloignement pour un oui ou pour un non

III - Déconstruction des repères du théâtre traditionnel

  • Contraste entre une situation estimée grave et la petite phrase dérisoire "C'est bien...ça..."
  • L'analyse de la petite phrase par H2 du point de vue de sa prononciation
  • Impossibilité d'analyser le tropisme

 

 Commentaire - «La vie est là»

I - Les tropismes atteignent H1 dans un retournement de situation.

  • H1 s'applique à analyser le tropisme, les "sous-conversations" dans un renversement de situation
  • Le conformisme, les idées reçues, l'univers mondain de H2
  • H2 nie tout d'abord les accusations de H1 avant d'en reconnaître la vérité des propos

II - Les tropismes envahissent le langage jusqu'à la rupture des deux personnages.

  • Métaphore filée du piège : un guet-apens en référence "au catalogue" comme référent social d'une catégorie ciblée
  • L'analyse du tropisme et de la "sous-conversation" : une faculté acquise par H1 grâce à H2
  • La métaphore spatiale évocatrice des stéréotypes possibles d'une appartenance sociale

III - Un duel verbal à la fois dramatique et comique

  • Des "drames microscopiques" pour satisfaire la vengeance de H1 sous le regard amusé du spectateur
  • H1 excelle dans l'étude de la "sous-conversation", une faculté d'analyse des tropismes héritée de H2 qu'il exerce avec la plus grande malice.  
  • Deux amis que tout oppose : leur monde, leurs valeurs les enferment dans les oppositions les plus radicales, c'est la fissure relationnelle annoncée.

 

Quatrième partie de l'ebook :
 

Vers l'oral du bac
Pour un oui ou pour un non

 

   Comment gérer l'oral de français?

⦁    1 - Comment réussir une étude linéaire?

⦁    2 - Comment faire une bonne introduction?

  •    Exemple corrigé

⦁    3 - La lecture oralisée

⦁    4 - La problématique de l'étude linéaire

⦁    5 - Les attendus de la question de grammaire

  •    Les rappels de cours :
  • ⦁    A - Les propositions subordonnées
  • ⦁    B - L'interrogation
  • ⦁    C - La négation

⦁    6 – Lecture cursive.

  •    «Art», Yasmina Reza
  • Lecture cursive. «Art», Yasmina Reza
  • Une scène d'affrontement autour de l'art contemporain 
  • En lien avec Pour un oui ou pour un non 
  • *** Pour préparer l'entretien
  • Anticiper les questions possibles de l'examinateur
  • 15 questions de l'entretien

Objet d'étude : le théâtre 2025

Ebooks theatre

Deux autres dossiers bac sur Amazon

 

Corneille, Le Menteur. Questionnaire de lecture: Exercices corrigés. Français 1ère

Exercices corrigés pour la classe de 1ère. Questionnaires / Vrai ou faux / Textes à trous.

Dossier bac idéal pour se préparer au commentaire, à un questionnaire de lecture, un contrôle, un carnet de lecture ou encore une lecture cursive. 


Le Menteur de Pierre Corneille. Analyse de l'oeuvre et du parcours bac, " Mensonge et comédie ".

Dossier bac idéal pour comprendre et analyser l'oeuvre de Corneille dans son contexte biographique et littéraire ainsi que le parcours pédagogique.

Une lecture incontournable pour entrer dans l'oeuvre intégrale, enrichir sa connaissance de la comédie pour réussir le commentaire littéraire et la dissertation. 

Corneille analyse de l oeuvre

Corneille le questionnaire

Commentaires linéaires et littéraires

Nathalie Sarraute, Pour un oui ou pour un non

Analyse de l'oeuvre et du parcours

2 commentaires littéraires 

Le Menteur

Pierre Corneille 

Analyse des actes en études linéaires

5 commentaires linéaires 

Edouard Louis, En finir avec Eddy Bellegueule

Livre I, chapitre 3 « Les Manières » 2014

Commentaire littéraire 

Une oeuvre, un parcours, un cours, un ebook 

Le catalogue d'ebooks

Le théâtre Commentaires bac cours

Questions / Réponses

Aucune question. Soyez le premier à poser une question.
Anti-spam
 
  • 6 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam